Un homme, une vie, un soldat.

Toute sa vie, Edouard Lebas n’a cessé de se battre.

 

Originaire de Normandie, ce jeune homme vient tout juste de fêter son dix huitième anniversaire quand la première guerre mondiale éclate. Engagé dans cette guerre terrible, il combat difficilement, jusqu’au jour où la chance le quitte, jusqu’au jour où il fut touché pas un obus.

De là né un nouvel homme. Transporté avec les mourants vers l’hôpital militaire, ses jours semblent comptés. Son père venant lui rendre visite lui insuffle une force et une envie de vivre. A partir de maintenant, Edouard Lebas devenait « résistant ».

En 1929, Edouard Lebas épouse Jeanne Sanson, à Cherbourg. De cette union née quatre enfants: Geneviève en 1930, Denise en 1933, Bernard en 1935 et Christian en 1936.

Officiellement professeur d’histoire au lycée Malherbe à Caen lorsque la seconde guerre éclate, il n’a cessé officieusement de se révolter contre la tyrannie du nazisme, pour cela, il communiquait notamment avec le général de Gaulle à coups des messages secrets dissimuler dans des tubes d’aspirine. Nommé préfet de la Manche en 1944 à Caen, il y reste en poste cinq ans.

A la victoire, en 1945, Edouard Lebas devient le préfet « des ruines », et c’est à travers de nombreux ouvrages qu’il exprime son angoisse et sa peur de la dictature ainsi que sa recherche perpétuelle de la liberté.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Liberté – Egalité – Fraternité
PRÉFECTURE DE LA MANCHE

Carentan, le 13 juillet 1944

Au nom du gouvernement provisoire de la France,
au nom du Général De Gaulle,
je prends le pouvoir dans le Département de la Manche.

Demain 14 juillet 1944, sera fêtée la renaissance de la France libérée, généreuse et souveraine. Cherbourg sera le théâtre d’une manifestation républicaine où s’affirmeront pleinement les idées de LIBERTÉ, de JUSTICE et de SOLIDARITÉ. Que nos pensées émues aillent à tous nos morts, civils et militaires, à nos blessés, à tous ceux que la mort a durement frappés, à nos alliés qui combattirent si vaillamment pour notre délivrance.
La Manche a eu avec le Calvados le terrible honneur de voir débarquer les forces Alliées : nos peines sont la rançon de notre joie, acceptons-les avec une digne abnégation. Acceptons tout pour que vive une France nouvelle, purifiée, tendue vers l’Idéal. Que la France que nous allons construire soit éloignée des erreurs d’un passé déjà lointain, et d’un passé tout récent fait de trahison et d’abdication.

Que tous les Français s’unissent demain dans une même pensée d’amour, de travail et de discipline.

Pavoisez tous aux couleurs Alliées.

Vive De Gaulle,

Vive la France une et indivisible.

Votre Préfet :

Edouard lebas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s